CPIE : Comprendre
Centre Permanent d'Initiatives pour l'Environnement du Tarn
Accueil > La biodiversité en action > Un carré pour la biodiversité > Comprendre Liens - Site map - Favoris

Comprendre

Comprendre


Pourquoi ne pas tondre ?

La tonte ne permet pas à tout un tas de plantes de se développer. Les graminées qui composent le gazon sont pratiquement les seules plantes qui réussissent à survivre aux passages répétés de la tondeuse.


A partir du moment où vous arrêtez de tondre, toutes les plantes qui se faisaient scalper tout juste avaient-elles pointé le bout de leur nez, vont enfin pouvoir dépasser l’horizon de votre gazon.



Pourquoi faucher en fin de saisons ?

Finalement...C’est vrai que cela ne semble pas une obligation !

On pourrait laisser faire la nature. Mais en l’absence totale de fauche, d’autres plantes vont s’installer : ronce, arbustes et même, au bout de quelques années, des arbres.

Sous nos latitudes, un milieu laissé à l’abandon aura naturellement tendance à se transformer en forêt de chênes, stade le plus évolué. On parle de climax

Par contre, cette fauche n'a lieu qu'en septembre, quand toute la faune et la flore du Carré a eu le temps de terminer son cycle de reproduction.



Pourquoi ne pas utiliser de pesticides ?

Comme son nom l’indique, le pesticide « tue la peste », sous entendu les maladies et animaux « indésirables ». Distinguons 4 grandes familles de pesticides.

Les herbicides tuent les plantes… mais ne les font pas disparaître ! Si vous traitez une « mauvaise herbe », elle restera là. Sauf qu’au lieu d’être verte, elle sera jaune. Quelle belle avancée ! Certains pesticides sont sélectifs, c'est-à-dire qu’ils peuvent n’éliminer que certaines plantes et ne pas tuer les graminées. Si vous utilisez ce type de produits, pas d’espoir de voir une Marguerite ou un Bouton d’or pointer le bout de son nez ! Et les papillons, les abeilles, que viendraient-ils faire ici s’il n’y a pas une fleur à butiner ?

Les anti-germinatifs empêchent les graines de germer. Les plantes ont beau réussir à fleurir puis à produire leurs semences, celle-ci est alors incapable germer une fois au sol. En utilisant ce type de produits, vous ne risquez pas d’observer une grande diversité de plantes pendant très longtemps !

Les insecticides, acaricides, etc. permettent d’éliminer les petits invertébrés comme les pucerons, les acariens, les limaces, les chenilles de papillons… Ces animaux sont à la base de la chaîne alimentaire. Sans eux, que mangeraient nos hérissons et nos mésanges ? En les utilisant, on tue en plus des auxiliaires comme la célèbre coccinelle dévoreuse de pucerons.
Les fongicides tuent les champignons dont certains peuvent être source de maladies. Mais tous ne sont pas « méchants », loin de là ! Ils sont même indispensables pour la vie des plantes. Ils leur permettent d’absorber plus facilement la nourriture dans le sol.

En utilisant des pesticides, on tue une grande diversité d’espèces végétales et animales. Pourtant la nature n’a pas attendu nos pulvérisateurs pour s’en sortir toute seule ! Chaque espèce a son prédateur. Et si on laisse faire les choses, un équilibre se crée très rapidement. Observez votre CARRE : si quelques puerons débarquent, les coccinelles ne tarderont pas à en faire leur casse-croûte !

Enfin sachez que la plupart des pesticides sont très longs à se dégrader. Avec la pluie, ils rejoignent les nappes d’eau et les rivières. On les retrouve ensuite dans l’eau potable…



Pourquoi ne pas mettre d'engrais ?

A chaque sol ses plantes. Même un sol pauvre trouvera des espèces adaptées à ce milieu. Alors laissons faire la nature et observons !

Curieusement, il y aura une plus grande diversité de plantes, de fleurs et donc d’insectes sur un sol qui n'est pas nourrit régulièrement avec des engrais. Par exemple, un sol qui reçoit trop d’azote pourra vite se voir recouvert uniquement d’orties !

Par ailleurs, comme les pesticides, les engrais utilisés en trop grandes quantités se retrouvent dans l’eau du milieu naturel et dans l’eau potable (les nitrates, notamment).



Pourquoi ne pas arroser ?

A chaque sol ses plantes ! Sauf dans le désert, un sol ne reste pas longtemps sans se faire recouvrir par tout un cortège de plantes. Les moins adaptées meurent et laissent la place à leurs copines, plus résistantes.



Pourquoi ramasser la végétation après la fauche ?

Tout le monde connait le principe du compost : on laisse la matière organique se décomposer et on obtient un engrais naturel.

En laissant l'herbe qui a été coupée se décomposer sur place, on va enrichir le sol en éléments nutritifs, notamment en azote. Cette modification du substrat entraine aussi un changement au niveau de la végétation.

Cela peut sembler curieux mais, en caricaturant un peu, plus un sol est riche, moins la diversité des espèces végétales le sera.

Ainsi, en exportant vos résidus de fauche (la végétation coupée), vous augmentez le potentiel biodiversité de votre Carré. 


Cette opération est initiée par le CPIE Périgord qui est le référent national.




Haut de page
CPIE - Rue Ren? Lencou - 81120 RĂ©almont - TĂ©l : 05 63 34 09 90 - Fax : - Email : contact@cpie81.fr